L’UPU se tourne sur l’après-Congrès

14.10.2012 - Le 25e Congrès postal universel a officiellement pris fin à Doha (Qatar), engageant l’Union postale universelle et ses pays-membres sur la voie de la modernisation continue du secteur postal pour renforcer son rôle de levier économique et de vecteur d’inclusion sociale à l’échelle mondiale.

Les délégués sont rentrés chez eux munis d'une solide feuille de route pour l'avenir, la Stratégie postale de Doha

Les pays-membres quitteront Doha munis d’une solide feuille de route pour l’avenir, la Stratégie postale de Doha, qui servira de guide au développement du secteur postal à l’échelle régionale et internationale au cours des quatre prochaines années. La réalisation des principaux buts de la stratégie reposera sur des programmes destinés à renforcer les trois dimensions du secteur postal – physique, électronique et financière – et au moyen desquels les pays-membres s’engageront à mieux interconnecter les réseaux postaux et à rehausser la qualité de service, à favoriser l’innovation et à répondre plus efficacement aux mutations du marché, entre autres ambitions. 

Edouard Dayan, directeur général de l’UPU, a qualifié de succès le Congrès de Doha. Il a fièrement noté à quel point l’UPU avait réussi à s’ouvrir sur la scène internationale et à former de nouveaux partenariats fructueux.

«La perception qu’avaient les organisations internationales, les bailleurs de fonds et d’autres partenaires du secteur postal et de l’UPU a radicalement changé», a déclaré le dirigeant de l’institution spécialisée des Nations Unies pour les services postaux. «Les postes sont aujourd’hui des partenaires recherchés pour la mise en œuvre de politiques de développement économique, social et environnemental.»

Selon le directeur général, la conférence ministérielle a constitué l’un des moments clés du Congrès. Effectivement, plusieurs ministres, dirigeants postaux et autres acteurs sur la scène internationale ont exprimé leurs espoirs pour un secteur postal revitalisé et ont parlé du rôle qu’il peut jouer auprès des gouvernements dans la réalisation de leurs politiques sociales et économiques pour améliorer par exemple l’accès des habitants à des services financiers plus inclusifs et réduire la pauvreté.

Oser l'innovation

A un moment où la substitution électronique, la concurrence et les habitudes de consommation continuent d’évoluer, le Congrès a encouragé les gouvernements à entrevoir de nouvelles opportunités pour le réseau postal, cette infrastructure déjà bien établie, et a encouragé les postes à diversifier leur offre et à ne pas se reposer sur leurs lauriers.

Le Congrès a adopté des propositions visant à aider les pays-membres et leurs opérateurs désignés à stimuler le commerce international au moyen de modèles réussis tel que celui d’Exporta Fácil, dont la mise en place dans bon nombre de pays latino-américains connaît un grand succès et donne à des milliers de petites et moyennes entreprises un accès sans précédent à des marchés internationaux. Avec l’évolution du commerce électronique, qui voue le secteur des colis à la croissance, le Congrès a aussi adopté des propositions visant à créer un nouveau service international de retour de marchandises par colis postaux, ce qui devrait stimuler le commerce transfrontalier.

Par ailleurs, le Congrès a entériné des propositions axées sur le développement continu des services postaux électroniques et du projet «.post», le nom de domaine de premier niveau géré par l’UPU pour le compte du secteur postal mondial. La plate-forme .post est désormais mise à la disposition des pays-membres et de leurs postes. Le Congrès a invité ces derniers à se munir de cette plate-forme afin d’étendre et d’interconnecter dans la sphère internationale les services postaux électroniques existants et d’en créer de nouveaux. Quelques postes ont déjà enregistré leur nom de domaine muni du suffixe .post, et il est prévu de créer un nouveau groupe «.post» à l’UPU, dont le but sera de veiller au développement et à la gestion du domaine de premier niveau. L’UPU a été la première institution spécialisée des Nations Unies à obtenir un nom de domaine parrainé de premier niveau.

Nouvelle direction générale

Le Congrès a aussi choisi la nouvelle direction générale de l’UPU pour la période 2013–2016 en élisant respectivement le Kényen Bishar A. Hussein et le Suisse Pascal Clivaz aux postes de directeur général et de vice-directeur général.

Le Congrès a enfin élu 40 pays-membres au Conseil d’administration (CA) et 40 pays-membres au Conseil d’exploitation postale (CEP), les organes officiels de l’UPU chargé d’assurer la continuité des travaux de l’Union entre les Congrès. Le Qatar présidera le CA, tandis que le Japon présidera le CEP.

Quelque 2000 délégués ont participé au Congrès, qui a commencé le 24 septembre 2012. Les nouveaux Conseil d’administration et Conseil d’exploitation postales tiennent cet après-midi et demain leurs réunions constitutives.

Le prochain Congrès, en 2016, aura lieu à Istanbul (Turquie).

Communiqué de presse, Universal Postal Congress
 

Comments

Comments (0)

No comments found!

Write new comment

Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.

Archives